Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

DAŬREMA valorise la charge restante.

Notre activité de réparation sert directement à financer notre projet de réemploi de batteries usagées.

Pourquoi ?

Aujourd’hui toutes les batteries en fin de vie sont directement envoyées au recyclage, sans être testées au préalable. Cependant, dans de nombreux cas les cellules qui les composent pourraient être réemployées dans d’autres usages, plus “doux” que celui de la mobilité électrique.

Pour leur production, les cellules au lithium classiques sont composées de nombreux éléments qui voyagent de très longues distances: depuis les endroits d’extraction des métaux rares jusqu’aux endroits de raffinage et de conception des cellules, principalement en Chine, ces cylindres métalliques ont déjà parcouru de très nombreux kilomètres avant d’arriver dans les batteries de nos vélos.

Afin de réduire l’impact humain et écologique de leur production, nous voulons mettre en place un filière de réemploi, qui passe par trois étapes :

  • Identifier les flux de batteries usagées adaptées au réemploi.
  • Développer une chaîne de démontage de batteries et d’individualisation des cellules pour pouvoir les tester
  • Designer une batterie compatible avec des cellules de seconde main, pour assurer des fonctions pertinentes à la deuxième vie de ces cellules (par exemple avec du stockage d’énergie solaire)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :